Cloud Computing : Définition & Guide Complet Sur L’informatique En Nuage

Partie 2 : Guide Complet Sur Le Cloud Computing Ou Informatique En Nuage 2019

La deuxième partie de notre guide complet pour débutant au sujet du Cloud Computing est enfin prêt. Si par hasard vous êtes tombé sur cet article sans avoir eu à lire la première partie, je vous recommande fortement de vous informer sur les notions fondamentales du cloud computing. Cette page n’est qu’une continuité de la première partie, ce qui veut dire qu’ici les autres aspects de l’Infonuagique qui n’ont pas été abordées seront le sujet principal.

L’informatique en nuage, Nuagique, Infonuagique sont tous des termes désignant le Cloud Computing qui est la fourniture des services informatiques sur demande à l’aide d’Internet moyennant un paiement. Il a été dit qu’il existe aussi de service de Cloud Computing Gratuit.

Voir Aussi : Guide Complet Sur Le Cloud Computing : Définitions, Avantages Et Inconvénients

Qu’est-ce Que Le Cloud Public ?

Le cloud public est le modèle classique du cloud computing, où les utilisateurs peuvent accéder à un large éventail de puissance de calcul via Internet (que ce soit IaaS : Infrastructure-as-a-Service, PaaS : Platform-as-a-Service, ou SaaS : Software-as-a-Service). L’un des avantages significatifs liées à ce modèle est la possibilité de faire évoluer rapidement un service. Les fournisseurs de cloud computing disposent d’une grande puissance de calcul qu’ils partagent entre un grand nombre de client.

La taille considérable de ce service à savoir le Cloud Public met à la disposition des clients une capacité de réserve suffisante permettant aux particuliers ayant besoin de plus de ressources de faire évoluer leurs services. Le Cloud Public est recommandé pour des applications moins sensibles qui exigent une quantité variable de ressources.

Qu’est-Ce Que Le Cloud Privé ?

Le cloud privé permet aux entreprises de bénéficier d’une partie des avantages du cloud public, mais sans se soucier de la perte de contrôle des données et des services, car protégé par le pare-feu de l’entreprise. Les entreprises peuvent contrôler exactement où leurs données sont conservées et construire l’infrastructure comme elles le souhaitent. Spécialement pour les projets IaaS ou PaaS afin de donner aux développeurs l’accès à un pool de puissance de calcul qui évolue à la demande sans mettre en danger la sécurité.

Toutefois, cette sécurité supplémentaire a un coût, car peu d’entreprises auront l’envergure d’AWS, de Microsoft ou de Google, ce qui signifie qu’elles ne seront pas en mesure de réaliser les mêmes économies. Néanmoins, pour les entreprises qui ont besoin d’une sécurité supplémentaire, le cloud privé peut être utile, les aidant à comprendre les services cloud ou à reconstruire des applications internes pour le cloud, avant de les déplacer dans le cloud public.

Qu’est-ce Que Le Cloud Hybride ?

Le Cloud hybride est peut-être là où tout le monde se trouve en réalité : un peu de ceci, un peu de cela. Les données de certains projets sont utilisées avec le cloud public et d’autres avec le cloud privé, ainsi on a plusieurs fournisseurs et différents niveaux d’utilisation du cloud. Selon une étude de TechRepublic, les principales raisons de choisir le cloud hybride est la planification d’une reprise après sinistre et le désir d’éviter les coûts matériels liés à l’extension d’un Data Center existant de l’entreprise.

Coûts De Migration Vers Le Cloud Computing Gratuit Ou Payant

Pour les start-ups qui prévoient d’exécuter tous leurs systèmes dans le cloud, la mise en route est assez simple. Mais ce n’est pas si simple pour la majorité des entreprises : avec les applications et les données existantes, elles doivent déterminer quels sont les systèmes les mieux adaptés à leur fonctionnement et lesquels doivent commencer à les déplacer vers l’infrastructure en nuage. Il s’agit là d’une décision potentiellement risquée et coûteuse, et la migration vers le cloud pourrait coûter plus cher aux entreprises si elles sous-estiment l’ampleur de ces projets.

Voir Aussi  : Top 10 Meilleures Applications Cloud Pour Android Et iOS 2019

Une enquête menée auprès de 500 entreprises qui ont été les premiers à adopter le Cloud a révélé que la nécessité de réécrire les applications pour les optimiser pour le Cloud était l’un des coûts les plus élevés. Surtout si les applications étaient complexes ou personnalisées. Un tiers des personnes interrogées ont déclaré que les frais élevés de transfert de données d’un système à l’autre constituaient un défi dans le déplacement de leurs applications essentielles.

Le rapport de Forrester a également montré que les compétences requises pour la migration sont à la fois difficiles et coûteuses à trouver. Que même lorsque les entreprises pouvaient trouver les bonnes personnes, elles risquaient de se faire voler par des fournisseurs de cloud computing aux poches pleines. Un tiers des personnes interrogées ont déclaré que les coûts de licence de leur base de données logicielle augmentaient considérablement s’ils déplaçaient des applications.

En outre, la majorité d’entre eux sont également restés préoccupés par les performances des applications critiques et un sur trois a invoqué cette raison pour ne pas déplacer certaines applications critiques.

La Géographie N’est-Elle Pas Pertinente Lorsqu’il S’agit Du Cloud Computing ?

Cloud Computing

En fait, il s’avère que c’est là que le Cloud a vraiment de l’importance. En fait, la géopolitique impose des changements importants aux utilisateurs et aux fournisseurs de Cloud Computing gratuit et payant. Tout d’abord, il y a la question de la latence : si l’application provient d’un Data Center situé de l’autre côté de la planète, ou de l’autre côté d’un réseau encombré, il se peut que vous trouviez lente le fonctionnement de cette dernière par rapport à celle qui se trouve proche de vous et accessible via une connexion locale. C’est le problème de latence.

Deuxièmement, il y a la question de la souveraineté des données. De nombreuses entreprises, particulièrement en Europe s’inquiètent de l’endroit où leurs données sont traitées et stockées. Les entreprises européennes craignent, par exemple, que si leurs données clients sont stockées dans des centres de données aux États-Unis ou (appartenant à des entreprises américaines), elles puissent être consultées par les services de police américains. En conséquence, les grands fournisseurs de cloud computing ont mis en place un réseau régional de centres de données afin que les entreprises puissent conserver leurs données dans leur propre région. Pour l’Afrique je n’ai rien trouvé sur le sujet.

En Allemagne, Microsoft est allé encore plus loin en proposant ses services Azure Cloud à partir de deux centres de données, qui ont été mis en place pour rendre plus difficile l’accès aux données de clients par les autorités américaines. Les données des clients dans les centres de données sont sous le contrôle d’une société allemande indépendante qui agit en tant que « data trustee ».  Microsoft ne peut accéder aux données sur les sites sans l’autorisation des clients ou du data trustee. Attendez-vous à ce que les fournisseurs de cloud computing ouvrent davantage de centres de données à travers le monde pour répondre aux besoins des clients qui ont besoin de conserver des données dans des emplacements spécifiques.

Par exemple, AWS a récemment vendu une partie de son infrastructure de cloud computing en Chine à son partenaire local en raison de la réglementation technique stricte en vigueur en Chine. Depuis lors, AWS a ouvert une deuxième région de Chine (Ningxia), exploitée par Ningxia Western Cloud Data Technology.

La Sécurités De Données Dans Le Cloud

La sécurité dans le Cloud est un autre problème. L’agence de cybersécurité du gouvernement britannique a averti que les agences gouvernementales doivent tenir compte du pays d’origine lorsqu’il s’agit d’ajouter des services Cloud à leurs chaînes d’approvisionnement. Alors qu’il mettait en garde contre les logiciels antivirus en particulier, le problème est aussi le même pour d’autres types de services.

Voir Aussi : Comment Choisir Un Service VPN Adapté En Fonction De Ses besoins

Les consultants d’Accenture ont averti que la « fragmentation numérique » est le résultat de l’adoption par différents pays d’une législation visant à protéger la vie privée et à améliorer la cybersécurité. Si les objectifs de la législation sont louables, l’impact est d’augmenter les coûts pour les entreprises. Les trois quarts des 400 DSI (Directeur de Système d’Information) et CTO (Chief Technician Officer ou Directeur de la Technologie) interrogés prévoient quitter un marché géographique, retarder leurs plans d’entrée sur le marché ou abandonner leurs plans d’entrée sur le marché au cours des trois prochaines années en raison d’obstacles accrus à la mondialisation.

Plus de la moitié des chefs d’entreprise interrogés estiment que les obstacles croissants dû à la mondialisation compromettront leurs capacités d’utiliser ou de fournir des services dans les Cloud (cités par 54 % des répondants, contre 14 % de ceux qui sont en désaccord), d’utiliser ou de fournir des services de données et d’analyse sur les marchés nationaux (54 % contre 15 %) et de fonctionner efficacement selon différentes normes informatiques nationales (58 % contre 18 %).

Plus de la moitié d’entre eux ont déclaré que ces obstacles croissants forceront leurs entreprises à repenser leurs architectures informatiques sur le plan mondiale (citées par 60 % d’entre eux), leur stratégie de localisation physique (52 %), leurs capacités en matière de cybersécurité (51 %), leurs relations avec les fournisseurs informatiques locaux et mondiaux (50 %) et leur stratégie géographique pour les talents informatiques (50 %).

Qu’est-ce qu’une Région De Cloud computing ? Qu’est-ce qu’une zone de disponibilité du cloud computing ?

Cloud Computing

Les services de cloud computing sont exploités à partir de géants Data Centers dans le monde entier. L’AWS répartit ce chiffre entre les “régions” et les “zones de disponibilité”. Chaque région est une zone géographique distincte, comme l’UE (Londres) ou l’Ouest des États-Unis (Oregon), qu’AWS subdivise ensuite en ce qu’elle appelle des zones de disponibilité (AZ). Une zone disponibilité du Cloud Computing est composé d’un ou de plusieurs centres de données suffisamment éloignés les uns des autres pour qu’en théorie, un seul sinistre n’entraîne pas les deux hors ligne, mais assez près les uns des autres pour des applications de continuité d’activité qui nécessitent un basculement rapide. Chaque AZ dispose de plusieurs connexions Internet et de connexions électriques à plusieurs réseaux : AWS possède plus de 50 AZ.

Google utilise un modèle similaire, divisant ses ressources de cloud computing en régions qui sont ensuite subdivisées en zones, qui comprennent un ou plusieurs centres de données à partir desquels les clients peuvent exécuter leurs services. Elle compte actuellement 15 régions composées de 44 zones : Google recommande aux clients de déployer des applications dans plusieurs zones et régions pour les aider à se protéger contre les pannes inattendues.

Microsoft Azure divise ses ressources légèrement différemment. Il offre des régions qu’il décrit comme un « ensemble de Data Centers déployés à l’intérieur d’un périmètre défini par la latence et connectés via un réseau régional dédié à faible latence ». Il offre également des « géographies » contenant généralement deux régions ou plus, qui peuvent être utilisées par les clients ayant des besoins spécifiques en matière de résidence de données et de conformité « pour garder leurs données et applications proches ». Il offre également des zones de disponibilité composées d’un ou plusieurs centres de données équipés d’une alimentation, d’un refroidissement et d’un réseau indépendants.

Cloud Computing Et La Consommation d’Energie

Par exemple, Microsoft a récemment conclu un accord avec la GE (General Electric) pour acheter la totalité de la production de son nouveau parc éolien de 37 mégawatts en Irlande pour les 15 prochaines années afin d’alimenter ses centres de données Cloud. L’Irlande a déclaré qu’elle s’attend maintenant à ce que les centres de données représentent 15 % de la demande totale d’énergie d’ici 2026.

Quelles Sont Les Grandes Sociétés De Cloud Computing ?

Cloud Computing

En ce qui concerne IaaS et PaaS, il n’y a vraiment que quelques géants fournisseurs des Services Cloud. En tête, c’est Amazon Web Services (AWS), puis Microsoft Azure, Google, IBM, et Alibaba. Bien que 4 derniers services connaissent une croissance rapide, leurs chiffres d’affaires combiné reste inférieur à celui d’AWS, d’après les données du Synergy Research Group.

Analysts 451 Research a déclaré que pour de nombreuses entreprises, la stratégie sera d’utiliser AWS et un autre fournisseur de cloud computing, une politique qu’ils décrivent comme AWS + 1. Ces grands acteurs domineront la fourniture de services Cloud : Gartner a déclaré que les deux tiers des dépenses consacrées aux services de cloud computing passeront par les 10 premiers fournisseurs publics de cloud computing jusqu’en 2021.

Il est également intéressant de noter que bien que toutes ces entreprises vendent des services cloud, elles ont des forces et des priorités différentes. La SSFE est particulièrement forte dans IaaS et PaaS, mais elle est conçue pour évoluer vers des bases de données. Microsoft, en revanche, met particulièrement l’accent sur le SaaS grâce à Office 365 et à ses autres logiciels qui visent en grande partie la productivité de l’utilisateur final, mais tente également d’élargir rapidement son offre IaaS et PaaS grâce à Azure.

Google Cloud Platform (GCP) (qui offre également des outils de productivité bureautique) se situe entre les deux. Les activités d’IBM et d’Oracle dans le Cloud Computing sont également composées d’une combinaison de SaaS et d’autres offres basées sur l’infrastructure.

Un grand nombre d’entreprises proposent des applications dans le Cloud à l’aide d’un modèle SaaS. Salesforce est probablement le plus connu d’entre eux.

Quelle Est La Différence Entre AWS, Google Cloud Platform et Microsoft Azure ?

Les géants du Cloud ont des forces différentes. Alors qu’AWS et les activités commerciales de Microsoft dans le Cloud Computing sont à peu près de la même taille, Microsoft inclut Office 365 dans ses chiffres. IBM, Oracle, Google et Alibaba ont tous d’importantes entreprises de cloud computing.

De plus en plus, les grands fournisseurs de cloud computing tentent de se différencier en fonction des services qu’ils offrent, surtout s’ils ne peuvent rivaliser avec AWS et Microsoft. Google, par exemple, promet son expertise autour de l’intelligence artificielle ; Alibaba veut attirer des clients intéressés par l’apprentissage de son savoir-faire dans le commerce de détail. Dans un monde où la plupart des entreprises utiliseront au moins un fournisseur de cloud computing et généralement beaucoup plus, IBM veut se positionner comme l’entreprise qui peut gérer tous ces multiples Services Cloud. Pendant ce temps, AWS se présente comme la plate-forme pour les constructeurs.

La guerre Des Prix Du Cloud Computing

Le coût de certains services de cloud computing, en particulier les machines virtuelles, baisse régulièrement à cause de la concurrence entre ces grands acteurs. Certains éléments indiquent que les baisses de prix pourraient s’étendre à d’autres services comme le stockage et les bases de données, car les fournisseurs de cloud veulent gagner les gros volumes de travail qui quittent les datacenters d’entreprise pour s’installer dans le cloud. Il s’agit probablement d’une bonne nouvelle pour les clients et les prix pourraient encore baisser, car il reste une marge importante, même dans les secteurs les plus importants des services d’infrastructure cloud, comme la fourniture de machines virtuelles.

Quel Est L’Avenir Du Cloud Computing ?

L’informatique dans les nuages en est encore à un stade relativement précoce d’adoption, malgré sa longue histoire. De nombreuses entreprises réfléchissent encore aux applications à déplacer et à leur date de mise en œuvre. Cependant, il est probable que l’utilisation va augmenter à mesure que les organisations se sentiront plus à l’aise avec l’idée que leurs données ne seront plus stockées sur un serveur au sous-sol.

Nous n’en sommes encore qu’au tout début de l’adoption de l’informatique dans les nuages, certaines estimations suggèrent que seulement 10 % des charges de travail qui pourraient être déplacées ont été transférées d’un pays à l’autre. Ce sont les plus faciles où l’économie est difficile à argumenter pour les DSI.

Pour le reste du portefeuille informatique de l’entreprise, l’économie du passage au Cloud peut être moins évidente. En conséquence, les fournisseurs de cloud computing poussent de plus en plus l’infonuagique en tant qu’agent de transformation numérique au lieu de se concentrer uniquement sur les coûts. Le passage au cloud peut aider les entreprises à repenser leurs processus d’affaires et à accélérer le changement, en les aidant à briser les silos de données et d’organisation. Certaines entreprises qui ont besoin d’accélérer le rythme de leurs programmes de transformation numérique pourraient trouver cet argument intéressant ; d’autres pourraient trouver l’enthousiasme pour le cloud en déclin à mesure que les coûts de la transition s’accumulent.

Voir Aussi : La Liste De Top 5 Meilleurs Services VPN Pour 2019

Non classé

About the author

Eric Bacishoga est un créateur de contenu sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication.
Il rédige généralement des conseils pratiques, des tutoriels notamment sur les ordinateurs, réseaux sociaux, Android, iPhone, Internet, etc. mais également des conseils sur le blogging.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *